Récolte 2010 
Denis Lavergne et Gilles Deslauriers de Maria

Coyote

En 1992 la population de cerfs de Virginie à atteint un seuil critique en Gaspésie. Sa population était alors estimée à environ 500 individus. Le ministère des Ressources Naturelles et de la faune dans un souci de conservation n’a eu le choix que d’interdire la chasse aux cerfs dans la zone 01.

Suite à ce constat le MRNF identifie trois éléments pour contrer cette problématique :

  • L’aménagement forestier des ravages de cerfs de Virginie
  • Le contrôle des coyotes
  • Le nourrissage d’urgence lors d’hiver rigoureux

Le dossier du coyote fût l’un des plus valorisants pour notre association. Au début le nombre de trappeurs de coyote expérimentés se faisait rare. Or, des cours de formation spécialisés sur le trappage des canidés voient le jour afin d’augmenter l’efficacité des trappeurs. En 2001, soit 9 années plus tard la chasse aux cerfs de Virginie dans la zone 01 est ré-ouverte au grand bonheur des chasseurs. Présentement trente deux trappeurs  participent au programme de contrôle du coyote et reçoivent un montant forfaitaire variant entre 550$ à 800 $ selon certains critères à respectés . A l’automne 2013, un nombre restreint de permis à la femelle à été émis, des résultats qui portent fruit. La chasse aux cerfs sans bois sera donc révisée à chaque année en fonction de la sévérité  de l’hiver, cependant la durée de la chasse sera de 9 jours pour 2015.

Si vous posséder une bonne expérience sur le piégeage du coyote et démontrer un certain intérêt, n’hésitez pas à rejoindre votre association pour en connaître les détails et peut être vous joindre au programme de contrôle.